Préambule

« Nous ne devons pas cultiver l’exceptionnel, chercher le héros, autre forme du leader, nous devons soulever le peuple, le meubler, le différencier, le rendre humain. Politiser c’est ouvrir l’esprit, c’est éveiller l’esprit, c’est comme disait Césaire, inventer des âmes.
Il n’y a pas d’homme illustre capable de tout, les mains magiciennes ne sont en définitive que celles du peuple »
Frantz Fanon – Les Damnés de la Terre


fabrice_nicolino.jpgParallèlement à celle de Patrick Herman, c’est une autre entrevue sonore que le cycle d’emission Au Ras du Réel vous propose ici. Une entrevue réalisée le même jour, le dimanche 17 avril à Nant (Aveyron), lors de la mobilisation contre les permis d’exploration et d’exploitation des gaz de schiste.

Nous y avons rencontré Fabrice Nicolino, journaliste, écologiste de longue date, notamment auteur de « Pesticides, révélations sur un scandale français » et de « Bidoche, l’industrie de la viande menace le monde ».

Lors de cette rencontre, Fabrice Nicolino, nous livre en détail ce qu’il exprime lors de son dernier ouvrage intitulé « Qui a tué l’écologie ? ». Une critique radicale, foudroyante, des organisations et associations telles que France Nature Environnement, WWF, Greenpeace, ou la Fondation Nicolas Hulot, participantes du Grenelle de l’Environnement d’Octobre 2007, de la toute fraiche présidence Sarkozy.

Nant, 17 avril 2011

13 minutes avec Fabrice Nicolino

Il dénonce dans cet ouvrage une écologie bureaucratisée qui a perdu toute forme de radicalité et en ce sens d’efficacité, alors même que les ONG qui la représente ne cessent de clamer, à juste titre, l’état d’une planète en perdition.

Au-delà de l’analyse soutenue dans cet ouvrage, c’est aussi dans cette entrevue sonore, l’occasion pour Fabrice Nicolino, de réaffirmer, l’urgence de la situation de la crise écologique, qui au-delà de menacer les écosystèmes, l’équilibre de la planète, remet en cause l’avenir de l’humanité, l’avenir de la vie sur Terre.

Pour lui, seule une mobilisation sociale de grand ampleur, historique, passant par les peuples peut inverser la donne, face à une crise dont la définition ne peut être autre que systémique.

Retour aussi dans cette entrevue, sur le mix énergétique productiviste, nucléaire, huile de palme, gaz de schiste, avec toujours en cours dans l’ombre du Conseil Régional Languedoc Roussillon, un dossier mené par Robert Navarro, premier vice-président de la région Languedoc-Roussillon en charge des ports, aéroports, transports et de l’intermodalité, sur l’implantation à Port La Nouvelle (Aude) d’une usine de transformation d’huile de palme.

Nant, 17 avril 2011

13 minutes avec Fabrice Nicolino

reportages/PALME/grand-logo.gif
une émission diffusée par Netoyens.info

Production : 
ARdR


qui-a-tue-l-ecologie.jpg





Parce que l’information indépendante nécessite des moyens, des personnes, et des qualifications.
Pour l’ensemble du projet Netoyens.info :